Le Brexit à la française – régulation, taxes et politique

Paris, le 22/12/2016

 

 

 

 

 

 

Par 

Laurence Boone, 

Directrice de la Recherche et Stratégie d’Investissement - AXA Investment Managers

et 

Ano Kuhanathan, 

Économiste - AXA Investment Managers

Article initialement publié en anglais sous l’intitulé « Brexit the French way: Regulation, tax, and politics » au sein de l’e-book « What To Do With the UK? EU perspectives on Brexit », publié sur VOX et édité par le Professeur C. Wyplosz

 

De bien des façons, les arguments pro-Brexit trouvent de nombreux sympathisants en France : un rejet de l’Union européenne (UE), qui semble pour beaucoup être une bureaucratie dotée d’une administration encore plus lourde que celles de ses pays membres et qui est incapable d’atteindre la prospérité économique promise ; le sentiment que le Marché Unique n’apporte aucun bénéfice ; une désapprobation de la gestion de la crise des réfugiés par l’UE ; l’impression de vivre dans un espace ouvert et en proie à l’insécurité ; ou encore un désir de rapatrier de Bruxelles une partie du pouvoir législatif. Bien que les Britanniques aient toujours été moins engagés dans le projet politique européen, les citoyens français partagent ces frustrations. Toutefois, le désenchantement français va même au-delà. Les Français perçoivent l’UE comme une entité incapable de les protéger des effets pervers de la mondialisation – un espace où la concurrence est injuste et dont les institutions manquent de pouvoir politique pour réguler et surveiller.